Rallye de Porto-Vecchio 2019

Rallye de Porto-Vecchio 2019

19 février 2019 Non Par Rallyecorse

Epreuve inaugurale du calendrier des rallyes insulaires, le rallye de Porto-Vecchio proposait une liste très fournie ; 98 équipages en Moderne, et 11 équipages en VHC.

Malgré une classe R5 de qualité, deux pilotes se sont rapidement détachés du lot : Youness El Kadaoui, et Jean-Baptiste Botti. Le premier cité, vainqueur à trois reprises de ce rallye, a enchainé les temps scratch (7 sur les 8 spéciales), et creusé par petites touches un écart irrattrapable.  Le second, vainqueur en 2017, et auteur d’une attaque de tous les instants n’a pas démérité, et termine le rallye sur une note positive avec le temps scratch dans l’ultime spéciale.

Jonathan Paccini complète le podium ; régulier dans le Top 3, il n’a toutefois pas pu se battre pour la gagne.

En A7S la bagarre entre Queiroga et le duo Puppo-Argenti (qui se relayait au volant) se solde par la victoire du premier cité pour deux dixièmes !

En F2000-14 la bagarre fut intense entre Flori et Jaumon et 2″4 d’écart avant le départ de l’ultime spéciale. La mécanique décidera du vainqueur, et elle était pour Flori

Voici le classement :

1 / El Kadaoui – Belooussoff (Fabia R5) (1er R5)
2 / Botti – Serra (C3 R5) + 14″0
3 / Paccini J – Eon (Fabia R5) +32″0
4 / Alerini – Gordon (Fabia R5) +49″0
5 / Galeani – Franchi (Fabia R5) + 1’15″5
6 / Merle Des Isles – Bernardini (Fabia R5) + 1’23″8
7 / Paccini F – Damerval (Fabia R5) + 1’25″3
8 / Marchi – Fratti (Fabia R5) + 1’34″7
9 / Queiroga – Forns (207 s2000) + 1’48″4 (1er A7S)
10 / Puppo – Argenti (Fabia s2000) + 1’48″6

12 / Lefebvre – Dini (Lancer Evo 9) + 2’07″0 (1er FA8)
13 / Flori – Garcia (Clio Ragnotti) + 2’17″1 (1er F2000-14)
14 / Quessada – Poggi (Clio R3) + 2’23″2 (1er R3)

17 / Giafferi – Giafferi (208) + 2’28″3 (1er R2)
18 / Tichadou – Garcia (Clio s1600) + 2’29″9 (1er A6K)

27 / Renucci – De La Foata (Clio 2 Ragnotti) + 2’55″3 (1er N3)
28 / Franchi – Pasqualini (C2 GT) + 3’07″5  (1er F2000-13)

53 / Baltolu – Pieve (106 Rallye) + 4’51″9 (1er F2000-12)
54 / Radtke – Cadoret (106 XSI) + 5’50″2 (1er FN1)

57 / Giacomini – Postel (Twingo) + 6’26″7 (1er R1)

59 / Mariani – Maurel (106 s16) + 6’52″6 (1er FA6)

63 / Gigon – Blanc (Impreza) + 7’27″3 (1er FN4)

Sur les 98 équipages engagés, 69 étaient à l’arrivée

Dans la catégorie VHC la première étape laissait quasiment à égalité Joël Marchetti, et Anthony Agostini, avec un écart de seulement cinq dixièmes. Agostini a augmenté le rythme tout au long de la seconde étape, et Marchetti n’a pas pu suivre.

Sur les 11 équipages au départ 7 ont pu rallier l’arrivée, et ce malgré une frayeur pour Xavier Nanni à 500 m de la ligne d’arrivée de la dernière spéciale, lorsque la mécanique de sa 104 lui jouait un mauvais tour. Nul doute que cette expérience lui sera utile pour sa future participation au Tour de Corse VHC qui se fera en doublure du WRC le mois prochain.

Voici le classement :

1 / Agostini – Royer (Escort MK2)
2 /  Marchetti – Bonifet (Escort MK1) + 35″5
3 / Pietri – Goia (BMW M3 E30) + 56″4
4 / De La Foata – Penacchioni (BMW 325i E30) + 1’22″4
5 / Foni – Quilici (BMW 325 IX) + 4’48″2
6 / Peres – Raffin (Delta HF Integrale) + 5’18″6
7 / Nanni – Nanni (104) + 14’10″3

La galerie complète est visible ici