Rallye du Pays Ajaccien 2019

Rallye du Pays Ajaccien 2019

18 mars 2019 Non Par Rallyecorse

Deuxième épreuve du calendrier insulaire, et première manche du championnat corse pour les “Moderne”, le rallye du Pays Ajaccien nous offrait une jolie liste d’engagés : 78 équipages en Moderne, 13 équipages en VHC, et 11 équipages en VHRS.

Paul-Antoine Santoni a assumé son statut de favori de l’épreuve, et a étouffé la concurrence avec 9 temps scratch sur les 11 spéciales.

Derrière lui Jean-Matthieu Leandri n’a pas démérité, toujours en embuscade, mais ne réussissant pas à suivre le rythme de la Skoda de tête ; il termine à 1mn 02.

La journée du samedi aura été cruciale, avec les deux passages dans les spéciales de Truggia (ES 4/7) et Appricciani (ES 5/8), la moitié du plateau faisant les frais de ces spéciales techniques et sinueuses.

La troisième place fut plus disputée entre Anthony Mignucci (C3 R5), et Paule-André Mariani (Fabia R5). Malgré un manque de roulage comparé à son adversaire, Mignucci a tenu bon, et s’offre un premier podium plein d’émotions.

En R2 Anghjulu Gambarelli s’impose largement, s’offrant même le luxe de faire le temps scratch dans l’ultime spéciale, en ville, au nez et à la barbe des R5.

En F2000 Joseph Franchi s’impose par KO, après avoir vu ses adversaires disparaitre au cours de l’étape du samedi. Après Porto-Vecchio le mois dernier, c’est sa deuxième victoire en deux courses en F2000-13 cette saison.

Voici le classement :

1 / Santoni – Bacchiolelli (Fabia R5) (1er R5)
2 / Leandri – Gorguilo (Fabia R5) + 1’02″1

3 / Mignucci – Buffa (C3 R5) + 3’48″5
4 / Mariani – Paoli (Fabia R5) + 4’05″6
5 / Gambarelli – Maestroni (208 R2) + 6’54″8 (1er R2)

7 / Franchi – Corsi (Citroën C2) + 9’29″6 (1er F2000-13)

9 / Mariani – Scaniglia (Peugeot 206) + 10’50″3 (1er A6K)
10 / Royer – Pierazzi (BMW 135i) + 11’02″9 (1er GT10)
11 / Lorenzoni – Joly (Honda Civic) + 11’46″0 (1er FN2)
12 / D’Amore JP – Cristofari (Clio Ragnotti) + 11’58″3 (1er FN3)

18 / Masclaux – Masclaux (Peugeot 206) + 14’36″3 (1er FA7)

20 / Pautou – Guerini (Twingo RS) + 15’52″4 (1er R1)
21 / Pinelli – Jacques (205 Rallye) + 15’59″2 (1er F2000-12)

23 / Robert – Miliani (205 Gti) + 26’02″3 (1er F2000-14)

Au final sur les 78 engagés, ils sont 30 à avoir ralliés l’arrivée, preuve que terminer ce rallye était déjà une belle récompense en soit.

En catégorie VHC Paul De La Foata (BMW 325i), à l’image de son homologue en moderne, s’impose en réalisant 9 scratch sur 11 possibles, construisant sa victoire le samedi là aussi. Il s’offre ici sa première victoire dans la catégorie, après une quatrième place au rallye de Porto-Vecchio.

A la seconde place nous retrouvons Gilles Bonelli (Lancia Monte-Carlo) à un peu plus de 2 minutes.

Pour la troisième place la bagarre fut belle et intense entre Alain Demay (R5 Turbo) et Ange-Marie Brassart (Ford Escort) ; c’est finalement le premier cité qui monte sur la boite.

Voici le classement :

1 / De La Foata – Penacchionni (BMW 325i)
2 / Bonelli – Plaisant (Lancia Monte-Carlo) + 2’11″9
3 / Demay – Mabille (R5 Turbo) + 5’25″2
4 / Brassard – Cesari (Ford Escort) + 5’42″8
5 / Furlan – Mazzoncini (Opel Kadett Gte) + 9’51″0
6 / Bartoli – Lapenderie (Samba) + 17’18″2

En catégorie VHRS le couple Seguier (Talbot Samba Rallye) s’impose devant le duo Ammannati (Renault R5) – Lamour (Alpine A310), qui se seront longtemps échangés les positions.

Voici le classement :

1 / Seguier – Seguier (Talbot Samba Rallye)
2 / Ammannati – Salis (Renault R5) + 47″0
3 / Lamour – Delachanal (Alpine A310) + 55″0
4 / Spinetti – Spinetti (Peugeot 104) + 1’59″0
5 / Casanova – De Meglio (Peugeot 204) + 16’30″9
6 / Bertoncini – Rossi (Opel Kadett City) +33’41″9
7 / Battini – Grimigni (Talbot Samba) + 35’49″9

La galerie complète est visible ici