Tour de Corse Historique 2019 – Etape 3 : Leroy s’installe dans le fauteuil de leader !

Tour de Corse Historique 2019 – Etape 3 : Leroy s’installe dans le fauteuil de leader !

10 octobre 2019 Non Par Rallyecorse

Le Tour de Corse, qu’il soit dans sa version moderne ou historique, reste un morceau de bravoure qu’il faut savoir dompter.

L’édition 2019 n’aura donc pas dérogé à la règle, avec des rebondissements de taille dans le haut du classement.

Dans la première spéciale du jour, Oletta – Col de San Stefano (18,72, km), Pierre Foulon signait son premier scratch du rallye (remontant ainsi au cinquième rang, aux dépends de Christophe Casanova), devant Pierre Vivier (+ 2 sec), Alexandre Leroy (+ 3 sec), et Joël Marchetti (+ 4 sec). Le pilote belge profitait de cette spéciale pour reprendre la troisième place provisoire à André Caruso, lequel lâchait 16 secondes d’entrée de jeu.

La seconde spéciale du jour est un mythe, dont le nom raisonne bien au-delà de notre île ; Querciolo – La Porta (27,87 km), avec un regroupement qui s’effectue ensuite sur la place du village au célèbre campanile.

Au coeur de la Castagniccia, Marchetti réalisait avec autorité le meilleur temps, devant Leroy (+ 13 sec), Vivier (+ 19 sec), et Foulon (+ 20 sec). Suivent ensuite les deux Porsche de Kelders (+ 26 sec), et Caruso (+ 27 sec).

A la mi-étape Marchetti possédait ainsi 28 secondes d’avance sur Vivier, 1 minute pile sur Leroy, 1mn17 sur Caruso, et 1mn22 sur Foulon.

On se dit alors que cet écart va permettre au pilote de la Ford Escort de voir venir… malheureusement sur la liaison le menant à la spéciale de Campile – Bisinchi (13,30 km) il tombera en panne d’alternateur ! Coup de théâtre donc avec l’abandon du leader, qui tenait cette position depuis la première spéciale de Mardi !

Avant même le départ de la spéciale Vivier prenait donc les commandes du rallye, et il fit honneur à ce nouveau statut en signant le meilleur chrono devant Caruso (+ 1 sec), Leroy (+ 5 sec), Foulon (+ 6 sec), et Kelders (+ 7 sec).

Au classement général Vivier précédait donc Leroy de 37 secondes, Caruso de 50, et Foulon d’une minute.

Avant de rejoindre Calvi, les concurrents devaient d’abord passer par la quatrième et dernière spéciale du jour, Castifao – Olmi Capella (23,48 km).

Il était écrit que cette journée serait riche en rebondissements, puisque après l’abandon de Marchetti, c’était au tour de Vivier de connaitre une mésaventure. Dans un virage à droite sale, le pilote de la R5 Turbo se faisait piéger et partait en tête une queue. Posé dans un fossé, et sans dommages sur la voiture, il ne devra son salut qu’à l’aide des spectateurs. Il lâche 2mn45 dans cette histoire et dégringole à la sixième place au général.

Alors qu’il était quatrième hier soir, le belge Leroy devenait ainsi le nouveau leader de l’épreuve. Dans cette spéciale il était également le plus rapide au volant de sa Mazda RX7. Suivent ensuite Caruso (+ 12 sec), Foulon et Kelders (+ 16 sec), et Casanova (+ 25 sec).

Au soir de cette troisième étape nous retrouvons donc Leroy en tête, devant Caruso (+ 25 sec), et Foulon (+ 39 sec). Le malheureux Vivier est sixième à 2mn08.

Voici le Top 10 ce soir :

1 / Leroy – Delangue (Mazda RX7)
2 / Caruso – Santini (Porsche 911) + 25″
3 / Foulon – Mattei (Ford Escort Mk2 RS 1800) + 39″
4 / Casanova – Delleaux (BMW M3) + 1’27″
5 / Kelders – Chiappe (Porsche 911 Carrera RS) + 1’47″
6 / Vivier – Camilli (R5 Turbo) + 2’08”
7 / Antonini – Dini (Porsche 911 SC) + 4’54”
8 / Deblauwe – Lemaire (Porsche 911 Carrera RS) + 5’50
9 / Favaro – Malfoy (Lotus Elan 26 R) + 5’51”
10 / Royere – Fleury (Ford Escort RS 1800 Mk 2) + 6’59”

Du côté des régularités les rebondissements ont été moins nombreux, puisque le Top 5 est toujours composé des mêmes équipages… mais l’ordre à changer.

Ainsi Verneuil qui était second hier est maintenant en tête au général (il mène très logiquement dans la Moyenne Basse). Aujourd’hui il a réalisé la meilleure performance dans la seconde spéciale du jour, celle de La Porta.

Figuiere qui était en tête hier soir reste malgré tout très proche ; il est second au général, et mène la Moyenne Intermédiaire. Il réalise le meilleur chrono dans la dernière spéciale du jour.

Schon reste troisième, il est toujours en embuscade pour décrocher la victoire finale.

En Moyenne Haute, Arnould a conforté son avance, il est 23e au général.

Voici le Top 5 ce soir :

1 / Verneuil – Scudier (R5 Alpine)
2 / Figuiere – Godin (Porsche 911 Carrera RS) + 3
3 / Schon – Giammarino (Porsche 911) + 8
4 / Deklerck – Laporte (Porsche 911 Targa) + 16
5 / Chabas – Arribert (Peugeot 208 GTI 1900) + 18

Le combat reprendra demain matin à partir 9h13, avec la spéciale la plus longue du rallye : Notre Dame de la Serra – Col de la Croix (53,15 km).

Après les péripéties du jour il sera impossible pour les pilotes de se reposer sur leurs lauriers. Pilote et mécanique se devront d’être à la fois rapides et fiables. La victoire sur un Tour de Corse est à ce prix.